Historique

Le 04 février 1998, après une longue réflexion nourrie de multiples concertations, quelques Leaders et Chefs d’Etats d’Afrique ont signé le Traité fondateur de la CEN-SAD. Cette organisation est constituée à ce jour de dix-sept (17) Etats Sahélo-sahariens. Conçue comme la première étape concrète vers l’érection d’une Afrique solidaire et économiquement intégrée, la CEN-SAD a entendu se donner les moyens de son ambition. Ainsi, dès le 04 avril 1999, ses représentants réunis à Syrte en Libye ont décidé de la création d’une Banque Africaine pour le Développement et le Commerce (BADC) en tant que ̏bras financiers ˝ de la CEN SAD.

La Banque Africaine pour le Développement et le Commerce (BADC), rebaptisée Banque Sahélo-saharienne pour l’Investissement et le Commerce (BSIC), a installé ses quartiers généraux à Tripoli (Libye) et s’est déployée progressivement dans l’espace CEN-SAD au travers quatorze filiales dont la BSIC-Tchad SA.

Objectifs

Les objectifs poursuivis par la BSIC-Tchad SA se situent dans la droite ligne de ceux fixés par la maison mère, à savoir :

  • La contribution au développement économique et social des Etats sahélo-sahariens ;
  • La promotion de l’investissement dans les secteurs porteurs de croissance des Etats membres ;
  • La promotion de l’intégration des peuples via l’établissement et le développement de courants d’échanges commerciaux multilatéraux ;
  • Le financement des principaux produits d’exportation ;

Elle s’engage dans le financement des projets d’investissement à forte valeur ajoutée par l’octroi de crédit d’investissement.